Découvrez la psychanalyse proposée par EQUANIME à Saint-Cloud-en-Dunois en Eure-et-Loir (28).

Suivant la définition de Sigmund Freud, « la psychanalyse est un procédé d’investigation des processus psychiques qui, autrement, sont à peine accessibles ». C’est une méthode de traitement des troubles névrotiques ou psychotiques qui se fonde sur cette investigation, également nommée « cure psychanalytique ».

Depuis plus d’un demi-siècle se pose le besoin d’intégration des méthodes. 

À son époque, Freud l’a esquissée en faisant un mixte d’hypnose et de suggestion, d’analyse des rêves… pour abandonner ses méthodes, ce qui marque un tournant dans la pensée freudienne, tournant qui a commencé à permettre à la psychanalyse de sortir de la simple technique de suggestion et de psychothérapie.

À partir de ce moment, Freud n’interprète plus la maladie psychique qu’en fonction de la parole. À partir de là, il utilise les outils de la linguistique.

Lacan renouvelle la lecture de Freud et remanie les outils théoriques de la linguistique, ce qui fait son succès.

Pour sa part, Jung, particulièrement méconnu en France, entreprend dès 1930 de se consacrer à l’étude des archétypes et de l’inconscient collectif. Puis il travaille sur les rêves et les mythes.

Le besoin d’une approche éclectique, qui s’appuie sur une recherche et une théorie suffisamment flexibles pour offrir des traitements personnalisés, est incontestable.

Chaque individu est foncièrement différent. Il est donc évident que la cure psychanalytique doit être personnalisée et adaptée à chaque personne.

Elle intègre les différents courants psychanalytiques jungien, reichien, lacanien et freudien.

La psychanalyse pléni-intégrative propose une pratique psychothérapique essentiellement pragmatique, c’est-à-dire sans référence à une théorie spécifique.

La psychanalyse pléni-intégrative assemble divers éléments, qu’ils soient théoriques ou pratiques, dans le but de former un tout original et pragmatique. L’objectif est de dépasser la mise en œuvre d’une seule pratique si celle-ci ne permet pas d’atteindre le but souhaité.

Ainsi l’analysant pourra soit s’allonger sur le divan, soit effectuer des actings, soit faire une séance d’hypnose ou de EFT… en fonction des besoins et de l’avancée de celui-ci. 

La psychanalyse pléni-intégrative s’organise en cures séquentielles, c’est-à-dire que l’analysant commence par une cure de courte durée, la prolonge en cure de durée moyenne, puis par une cure longue si cela est nécessaire.

En fonction du symptôme initial, il est bien évident que l’analysant peut être amené à commencer par une cure de durée moyenne.

Psychanalyse